Articles

 

 

png1   Articles de MTC.

 

 

La transpiration : faut-elle l'éliminer ou la conserver ?

La transpiration : Faut-elle l’éliminer ou la conserver ? 

 

En occident, beaucoup pensent qu’en transpirant nous éliminons des « toxines ». En effet, les occidentaux ont un mode de vie tellement artificiel et malsain pour leur santé qu’ils parlent à tort et à travers d’élimination de « toxines ». Comme si nous étions tous complètement intoxiqués. Drainages, détox, hydrothérapie, sauna, l’occidental a en permanence la sensation qu’il faut qu’il se nettoie, se purifie. Dans cet esprit de « purification », l’occidental pense qu’il faut qu’il fasse de l’activité physique pour transpirer un maximum. Plus il transpire, mieux c’est ! Course à pied, gym tonique et autres sports intensifs vont alors être recommandé afin « d’éliminer ses toxines ». À l’inverse, en Chine on va nous dire qu’il ne faut pas trop transpirer et que dès qu’on commence à suer abondamment, alors il est temps d’arrêter de s’agiter.

 

Transpirer est-il réellement bon ?  

Eliminons-nous seulement des toxines en transpirant ? 

Sommes-nous tous « entoxinés » ? Ou bien sommes-nous fatigués ?

La sueur n’est-elle pas, au contraire, un liquide précieux qu’il faut conserver ?

 

Depositphotos 19320111 m-2015

 

À l’occasion de ce CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise #12 (http://www.siformation.com/conseils-sante.html) sur la transpiration excessive, je souhaiterais parler du point de vue de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) sur la sueur, de manière simple et accessible à tous. 

 

Qu’est-ce que la sueur selon la MTC ?

 

En Médecine Chinoise, la sueur est un liquide organique, c’est à dire qu’elle fait partie des liquides nécessaires au bon fonctionnement du corps. Elle permet la régulation de la température corporelle, mais aussi elle a un rôle dans les défenses de l’organisme. Donc trop transpirer est aussi mauvais que de ne pas assez transpirer. L’énergie, le sang et les liquides organiques auxquels appartient la sueur, sont des substances précieuses qu’il convient plutôt de conserver que de disperser à outrance. En effet, du point de vue biologique, si l’on analyse la sueur, elle contient bien plus de sels minéraux que de déchets. Hors, en transpirant excessivement, nous éliminons une très grande quantité de minéraux essentiels à la santé. Selon la Médecine Chinoise, nous dirons que nous affaiblissons notre QI 气 (énergie). L’eau est à la source de l’énergie, et plus nous perdons notre eau, plus nous nous affaiblissons. Il est dit dans le Classique de l’Interne (NEI JING), ouvrage ancestral de base de la MTC : « La sueur est le liquide du Coeur. » Donc plus nous transpirons, plus nous affaiblissons notre coeur. C’est ainsi que nous voyons régulièrement des sportifs de haut niveau pratiquant dans la chaleur faire des arrêts cardiaques brusques et fatals. D’autre part, le Coeur gouverne le Sang et le vaisseaux selon la MTC. En transpirant excessivement, nous « asséchons » le Sang et favorisant sa coagulation ce qui peut provoquer également des troubles cardiovasculaires et des coagulations sanguines. 

 

On va alors nous dire qu’il faut boire 2 litres d’eau par jour au minimum.

 

Dans mon CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise #6 (http://www.siformation.com/conseils-sante.html)

, je vous explique pourquoi il n’est pas systématiquement judicieux de trop boire. En effet, selon l’état de l’énergie rénale de chacun, certains vont davantage aggraver une faiblesse préexistante en buvant excessivement et urinant toute la journée. 

Cependant, boire beaucoup d’eau minéralisée lorsqu’on transpire beaucoup ou en faisant du sport est en effet un conseil judicieux et nécessaire. 

 

Transpirer excessivement peut provenir de différentes causes selon la MTC :

 

Il convient de bien identifier quelle est la cause de la transpiration excessive avant de faire quoique ce soit. Par exemple, un corps trop acide peu dégager une sueur moite d’odeur rance, assez forte et qui marque les vêtements. Autre exemple, en cas de grippe on peut parfois transpirer excessivement. Ou encore, à la ménopause, on voit souvent apparaitre des transpirations nocturnes. Ou tout simplement quand il fait très chaud ou qu’on est fatigué, la sueur peu sortir parfois abondamment au point d’importuner fortement. 

 

Comme à l’habitude, en MTC, chacune de ces situations différentes possèdes des réponses différentes. Il n’y a pas de recettes ou de remède miracle qui fonctionnera dans tous les cas. Il faudra faire un remède qui convienne au cas par cas.

 

Dans ce CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise #12, je vous donne une recette qui régulera efficacement la transpiration excessive par fatigue, faiblesse d’énergie. Vous verrez dans cette courte vidéo comment on peut utiliser les grains d’avoine complet pour préparer un remède tant revigorant qu’anti-transpirant. En effet, l’avoine étant de saveur douce, elle permet de fortifier une énergie défaillante et permettra à l’organisme de correctement contrôler l’échappement de ses liquides organiques. 

 

En conclusion, je souhaiterais informer ce monde occidental que nous ne sommes pas tous remplis de «  toxines » , mais que nous sommes très souvent épuisés !! Les rythmes de vie modernes demandent une grande consommation d’énergie à travers le travail, le sport, la vie de famille…. Le manque de repos aboutit inévitablement un jour ou l’autre sur un syndrome de fatigue, parfois un BURN OUT.

Donc sachez être actif et mener votre vie, vos projets à leur aboutissement, en faisant régulièrement des pauses nécessaires. Il ne viendrait jamais à l’idée au boxeur de faire 12 ROUNDS de 2 min sans prendre 1 min de repos entre chaque ROUND et boire un coup. Il finirait par s’essouffler, perdre sa lucidité en même temps que sa sueur, puis mettre genou à terre.

 

Pour plus de CONSEILS SANTÉ de Médecine Chinoise, rejoignez-moi sur mon Facebook Shennong Institute, puis sur la chaîne YouTube Alex Cipriani Production.

 

Pour réserver vos conférences ou conseils personnalisés sur SKYPE, écrivez-moi sur :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 

N’oubliez pas que vous pouvez aussi écouter mes émissions radios dédiées à la Médecine Chinoise ici : http://www.siformation.com/emission-radio.html

Je vous souhaite un merveilleux été et à très bientôt pour un prochain CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise.

Sébastien HANTZ

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Comment traiter les piqûres d'insectes ?

Passé les « Saintes Glaces » juste avant mi-Mai, nous rentrons enfin dans l’été ! 

Le soleil se faisant déjà bien chaud, les bourgeons et les fleurs sont bien épanouies ce qui évidemment appelle les insectes à ressortir de leur long sommeil hivernal. 

 

Les insectes font parties intégrantes de la nature. Ils servent à la pollinisation, mais également à nourrir la chaîne alimentaire du règne animal. Abeilles, guêpes, bourdons, moustiques, araignées et bien d’autres de leurs petits cousins insectes vont bientôt faire parti de notre environnement, de notre quotidien. 

Seulement voilà ! Il y a une petit inconvénient à cohabiter avec ces petits animaux rampants ou volants : ils piquent et mordent !! Sans compter qu’ils font peur. 

 

Depositphotos 84009922 s-2015

 

Les conséquences et les manifestations peuvent être variables selon deux critères : le type d’insecte et le terrain de la victime.

En effet, un moustique n’aura pas les mêmes conséquences qu’un frelon ou qu’une araignée ou encore une tique, une fourmi, une chenille, un serpent !!

En général cependant, on verra apparaître des inflammations cutanées qui sont dues à un poison injecté dans la peau par l’animal.

 

Plus précisément, dans le cas de piqûres ou de morsures, nous pouvons voir apparaître des pétéchies ou des papules, des boursouflures, vésicules, bulles, pustules, avec au centre une petite pétéchie de la taille d’une tête d’aiguille. 

La lésions peut être isolée ou en petits groupes pouvant s’étendre. 

En cas de piqûre par abeille, scorpion ou scolopendre, il y aura une rougeur et un gonflement local. 

Parfois, elle peut être accompagnée de démangeaison, d’un engourdissement, de sensation de brûlure ou de douleur. 

Dans les cas graves, on peut voir de la fièvre, des frissons, des vertiges, une sensation d’étouffer, des nausées ou vomissements, voire des convulsions ou même un coma. 

 

Evidemment, dans une telle situation, il convient d’aller au plus vite dans une pharmacie ou aux urgences afin d’être traité rapidement. 

Mais s’il est impossible pour vous de vous y rendre, il existe plusieurs méthodes naturelles qui permettent de traiter ces atteintes désagréables. Dans mon CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise #10 (cf. la vidéo d’1 min ici : http://www.siformation.com/conseils-sante.html), je vous donne 2 petites recettes utiles et simples qui vous permettrons de réagir au plus vite dans des cas légers et superficiels. 

 

Mais en premier lieu, s’il y a un dard, il faut le retirer. Si l’ouverture de la lésion est étendue, aspirer le poison à l’aide d’une pompe ou d’une ventouse. Laver la zone avec de l’eau et du savon.

En cas de piqûre par guêpe, scorpion ou centripète, laver la zone au vinaigre, avant d’appliquer toute autre plante (menthe, aubergine, etc). 

 

Enfin, il faut éviter de gratter et de laver à l’eau chaude la zone atteinte. 

Il est conseillé d’améliorer son hygiène environnementale afin d’éviter le contact avec des insectes pouvant vous intoxiquer ou vous contaminer. Utilisez des moustiquaires et des fumigènes répulsifs d’insectes en été, et aérez bien vos pièces à vivre. 

 

Pour plus de CONSEILS SANTÉ de Médecine Chinoise, rejoignez-moi sur mon Facebook Shennong Institute, puis sur la chaîne YouTube Alex Cipriani Production.

 

Pour réserver vos conférences ou conseils personnalisés sur SKYPE, écrivez-moi sur :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Je vous souhaite un merveilleux été et à très bientôt pour un prochain CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise.

Sébastien HANTZ

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Les verrues

Verrues

 

Tout le monde a déjà vu au moins une fois dans sa vie des verrues, soit sur lui-même ou bien sur un proche. C’est une maladie courante qui peut être discrète ou envahissante, pouvant provoquer parfois des démangeaisons ou des douleurs. Chacun connait le remède du dermatologue qui consiste à brûler à l’azote ces petites excroissances de chair. Mais malheureusement, souvent cela n’empêche pas la récidive. Y a-t’il d’autres remèdes plus naturels et moins agressifs permettant de régler 1 fois pour toute ce problème gênant et disgracieux ?

 

Depositphotos 62052153 s-2015

 

Qu’est-ce que la verrue ?

 

Il s’agit d’une hyperplasie papillaire et épidermique due à la présence d’un virus. En des termes plus courant, des cellules cutanées se développent de manière excessive jusqu’à donner des plaques. En Médecine Chinoise on les appelle YOU 疣.

 

Il y a 4 sortes de verrues

 

1 ) Les verrues communes (XUN CHANG YOU) :

 

Elle concernent surtout les adolescents et les jeunes adultes et se localisent essentiellement sur le dos de la main, la tête et le visage. Cela commence au départ par 1 à 2 excroissances de la taille d’un grain de soja vert ou de soja jaune et la surface devient rugueuse, la consistance ferme. De couleur brun clair ou bien couleur peau. Au dernier stade, la taille augmente et le nombre de verrues aussi, la surface devient mamelonnée ou pointue. En général, il n’y a pas d’autre symptômes généraux particulier. Il s’agit d’une maladie chronique sur plusieurs années qui peut disparaître spontanément sans laisser de trace. 

 

Plusieurs sortes de verrues communes :

 

  • Les verrues peri-unguéales : elles se situent sur le bord de l’ongle, sont pointues et présentent un risque d’infection pyogénique, c’est à dire produisant du pus.
  • Les verrues filiformes : elles sont fines, allongées et molles, sur la peau du cou et des paupières, chez les personnes âgées et d’âge moyen.
  • Les verrues digitées : sur le cuir chevelu.
  • Les verrues plantaires : sur la plante du pied, causée par la pression et le frottement, en général sur un seul pied. Le nombre peut être varié et gêne la marche.

 

2 ) Les verrues planes (BIAN BING YOU)

 

Fréquentes chez les jeunes personnes, surtout chez les filles, elles se localisent sur le visage, le dos de la main et des avant-bras. Leur apparition est subite, elles sont d’abord de la taille d’une tête d’épingle ou d’une graine de sésame, puis d’un grain de riz. La couleur varie du brun clair au gris et la surface est lisse au toucher, brillante. Elles sont parfois nombreuses, dispersées ou groupées. Il n’y a aucun autre symptôme subjectif mise à part une légère démangeaison. Il s’agit d’une affection chronique, pouvant disparaître d’elle-même au bout de 2 ans, mais récidivant facilement. 

 

3 ) Les verrues molles infectieuses (CHUAN RAN XING RUAN YOU) :

 

On les retrouve surtout chez les enfants et les adolescents. Elles se localisent sur le tronc et les 4 membres. Au départ, on voit apparaître l’éruption de petites papules de taille d’une tête d’aiguille, puis le nombre et la taille augmentent, jusqu’à la taille d’une graine de soja vert ou de soja jaune, en forme semi-sphérique, avec une dépression au centre. La surface est lisse et brillante comme la cire. La couleur de la peau est gris-blanc ou sans modification de couleur. Si la surface est rompue, il sort une substance blanche laiteuse. Présence d’une légère démangeaison et son évolution est lente. 

 

4 ) Les condylomes acuminés (JIAN RUI SHI YOU) :

 

Ils concernent les adultes. Il s’agit d’un type génital de verrue commune, plus connu sous le nom de « crête-de-coq ». Il se situe sur les organes génitaux externes, dans la région péri-anale, sous les seins des femmes, aux aisselles. Cela commence par quelques éruptions papulaires mamelonnées, puis la taille et le nombre se mettent à augmenter jusqu’à se chevaucher les unes les autres, allant d’une taille de tête d’épingle à un oeuf de pigeon. Leur forme peut être épineuse, mamelonnée, en forme de chou-fleur, cela peut être un énorme cancer cutané, gênant la défécation et les rapports sexuels, etc. La couleur est brune foncée ou grise. Leurs surfaces est humide et érodée, avec des fissures, exsudation de liquide ou de pus et mauvaise odeur. Aucun autre symptôme subjectif au stade initial, démangeaison et sensation de pression au stade avancé. 

 

Quels en sont les causes ?

 

Selon la Médecine Moderne

 

La cause est d’origine externe. En effet, cette pathologie est due à l’invasion d’un virus appelé «  Human Papillomavirus » (HPV), le fameux virus étant incriminé chez les femmes dans le cancer du col de l’utérus (HPV muqueux). Mais tous les HPV ne sont pas dangereux, la plupart ne causent que des verrues bénignes. Certains facteurs environnementaux semblent jouer un rôle important dans la dissémination comme les lieux humides (piscines, salles de sport, transpiration des pieds), les contacts étroits entre individus (scolarité), la taille de la famille (plus elle est grande, plus les verrues sont fréquentes), la vie en collectivité ainsi que la vie en milieu rural. Certaines professions favorisent également la prolifération de verrues, notamment les professionnels manipulant de la viande, des volailles et des poissons (abattage, boucher, vétérinaires). 

 

Selon la Médecine Chinoise

 

En Médecine Chinoise (MTC), nous allons considérer les causes de manière légèrement différente. En effet, en MTC il est estimé qu’une agression venant de l’extérieur ne peut nous donner une maladie seulement si nous avons 1 ou plusieurs défaillances à l’intérieur. Toutes les personnes en contact avec des virus ne tombent pas malades ! On le voit bien chaque année avec le virus de la grippe par exemple. Mais l’histoire est la même avec d’autres virus comme celui de l’hépatite ou du SIDA. Certains ayant été en contact ne tombent pas malade. 

 

La MTC avait aussi compris il y a longtemps que l’invasion d’un agent pathogène venant de l’environnement était en cause concernant les verrues. Dans le jargon de la Médecine Chinoise, nous appellerons cela invasion d’un «  pervers toxique », de « Vent Chaleur »… Mais la MTC n’en reste pas là. Elle affirme que si ces « pervers externes » peuvent pénétrer, c’est qu’il y a une dysharmonie entre l’énergie et le sang au niveau de la peau avec un manque de fermeté entre les espaces interstitiels que l’on appelle les COU LI. C’est cette défaillance précisément qui permet l’invasion du virus et donne la maladie. 

 

D’autre part, la MTC considère que les émotions, faisant partis des causes internes des maladies, peuvent aussi avoir un rôle dans l’apparition de verrues. En effet, un déséquilibre des émotions, du mental, peut provoquer un blocage au niveau de la circulation de l’énergie du Foie ce qui peut perturber la circulation de l’énergie et du sang au niveau de la peau. 

Egalement, certaines carences du Sang ou de ce qu’on appelle le YIN en MTC, peuvent provoquer un assèchement de la peau qui créera de petites failles sous forme de fissure cutanées microscopiques. Ces fissures peuvent laisser s’immiscer des bactéries ou des virus qui finiront par produire des infections cutanées, ou des verrues. 

 

Donc, en Médecine Chinoise, ce n’est pas tant l’agent pathogène venant de l’extérieur qui est important, que le terrain qui lui laissera la possibilité de pénétrer et donner une maladie. 

 

Dans mon CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise #9, je vous donne 2 petites recettes très simples qui vous permettront de manière efficace, naturelle et extrêmement peu onéreuses, de traiter par voix externe vos verrues. 

 

Evidemment, il est conseillé, en parallèle, d’aller consulter un spécialiste en dermatologie, moderne ou chinoise traditionnelle, afin de bien vous assurer de la non dangerosité de la verrue, mais aussi pour traiter le terrain.

 

Rejoignez-moi sur mon Facebook Shennong Institute, puis sur la chaîne YouTube Alex Cipriani Production.

 

Pour réserver vos conférences ou conseils personnalisés sur SKYPE, écrivez-moi sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 

À bientôt pour un prochain CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise.

 

Sébastien HANTZ

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Effacer ses paupières sombres grâce au thé.

Un merveilleux breuvage : le thé 茶叶

 

Dans mes CONSEILS SANTÉ de Médecine Chinoise, je vous parle souvent du thé (cha ye 茶叶 en chinois).

En effet,  le thé est consommé depuis des milliers d’années en Chine. Les chinois en raffolent et le consomment chaque jour, tout au long de la journée car ses milles vertus sont incroyablement uniques et formidables. Bien des peuples consomment ces feuilles et le thé reste la seconde boisson la plus bu au monde après l’eau ! 

 

Depositphotos 5325368 m-2015

 

Il existe + de 3000 variétés de thé mais toutes proviennent de Camelia Sinensis et comme son nom l’indique (Sinensis) sa véritable origine provient de Chine. 

Selon la légende, c’est SHEN NONG 神农 (le Divin Laboureur), l’un des 3 Empereurs légendaires étant à l’origine de la Médecine Traditionnelle Chinoise qui en découvrit les propriétés (environ 2000 av. JC). Selon l’histoire légendaire, SHEN NONG avait un corps mi-homme mi-animal et son corps était en parti transparent. Grâce à cela, il goûtait chaque plantes et pouvait en observer les propriétés. Il fut à l’origine de la diététique, de l’agriculture et de la pharmacopée chinoise selon la légende. Ainsi, le thé fut au départ une plante médicinale avant de devenir une boisson courante vers le 3è Siècle, réservée qu’aux personnes riches et puissantes de par sa rareté. Il ne devint une boisson populaire en Chine qu’à partir du 7è Siècle. Les arabes quant à eux, ne l’ont découvert que vers le 9è Siècle. 

 

Bien des vertus médicinales appartiennent au thé car son pouvoir antioxydant est très puissant (il contient 30% de polyphénols). Surtout pour le thé vert et le thé blanc qui n’ont subit que peu de transformations. Il est riche en vitamine C (300 mg) et E (100 mg). 

Selon les recherches, grâce aux polyphénols et flavonoïdes, les feuilles de thé luttent contre les radicaux libres (substances qui lèsent nos cellules et font vieillir. Elles sont à l’origine de cancers, maladies cardio-vasculaires) et protègent nos cellules des agressions quotidiennes. 1 tasse de thé vert aurait le même pouvoir antioxydant que 7 assiettes de légumes !! Selon la revue scientifique Free Radical Research (USA), 2 tasses = 7 verres de jus d’orange - 20 verres de jus de pomme = 6 pommes = 3,5 verres de jus de cassis. 

Une autre étude faite par la Boston Tufts University à comparé le pouvoir antioxydant du thé avec 22 légumes comme par exemple le brocolis, le maïs, l’oignon, l’ail et les carottes. Et devinez quoi ? Le thé est arrivé en tête de ces 22 légumes !! Cependant, il est important de rappeler que 85% des antioxydants du thé sont libérés dans les 3 à 5 premières minutes d’infusion. Avec une simple tasse de thé, notre organisme bénéficie de cette forte activité antioxydante pendant les 2 à 3 heures qui suivent. Et ce pouvoir antioxydant est 4 fois plus fort que celui de la vitamine C. 

 

Concernant les maladies cardio-vasculaires, le thé stimule légèrement le coeur, assouplit les parois des vaisseaux sanguins et prévient la formation de caillots. 

 

Pour les cancers, il protège particulièrement des cancers liés au tabac (poumon, pancréas, bouche, oesophage, larynx, rein, vessie) et la mauvaise alimentation (colon, rectum, prostate, sein, ovaire, endomètre). En Chine, dans les services de cancérologie chinoise et de recherche, ils l’utilisent en injection directement autour de la tumeur ce qui réduit l’angiogénèse (réseau de vaisseaux sanguins permettant à la tumeur de s’auto-alimenter) de 70%. La décoction la réduit de 50% et l’infusion de 30%. D’autre part, le thé permet de contrer les effets secondaires des chimiothérapies et radiothérapies dans l’assèchement du corps qu’ils provoquent et limite l’intoxication de ces médicaments agressifs. Il va permettre de régénérer les liquides organiques qui sont protecteurs pour notre organisme.

 

Et les recherches modernes ? 

 

Beaucoup de recherches modernes ont été faites concernant les propriétés du thé et bien qu’il ne soit pas un médicament, à lui tout seul il regroupe les propriétés de bien des médicaments. Par exemple, on sait qu’il diminue nettement le taux de lipides sanguins, de mauvais cholestérol (LDL) et également la glycémie (diabète). Il permet nettement, selon les recherches mais aussi les textes classiques chinois, d’aider à éliminer les graisses et perdre du poids. Je dirais même qu’il n’y a pas meilleure boisson pour cela ! Il a une action diurétique puissante, mais aussi bactéricide (élimine certaines mauvaises bactéries) et anti-inflammatoire. Il permet d’éliminer notamment les mauvaises bactéries buccales responsables de caries ou de mauvaise haleine. Certaines recherches ont démontré qu’il pouvait réduire la nocivité de la radioactivité par sont pouvoir antioxydant puissant. Utile par exemple chez les personnes subissants de nombreuses séances de radiothérapie ou des scanners fréquents. Il bénéficie aussi d’une action anti-allergique et d’une autre favorisant la sécrétion des sucs gastriques. Certains chercheurs ont aussi mis en avant sont action d’excitation du cortex cérébral ce qui permet d’améliorer la mémoire et la pensée logique. Bien d’autres fonctions existent concernant la fabuleuse feuille de thé.

 

Quel thé  ?

 

Tous les thé ont de multiples vertus et leur couleur indique une maturation ou une préparation différente qui leur confère des propriétés variables. Cependant, c’est le thé vert qui est le plus puissant. Néanmoins, des recherches récentes expliquent que le thé blanc serait davantage bénéfique dans la prévention des cancers. 

 

En Médecine Chinoise, on utilise le thé vert. Sa saveur amère, douce et sa nature fraîche lui confèrent les caractéristiques de rafraîchir (Clarifier la Chaleur), engendrer les L.O. et le YIN, neutraliser les toxines, clarifier le Coeur, la tête, les yeux, les vaisseaux sanguins, apaiser l’esprit, calmer la soif (désaltérant), favoriser la digestion (surtout thé rouge), atténuer les méfaits de l’alcool en cas d’excès, diurétique en cas de troubles urinaires, anti-diarrhéique, etc.  

 

Précautions et contre-indications

 

Il faut prendre certaines précautions car le thé peut aussi être contre-indiqué dans certaines situations : Par exemple, chez les sujet présentant des anémies en fer, la forte consommation de thé peut aggraver cette anémie et affaiblir la personne. On dit en médecine chinoise que l’excès de thé lèse l’énergie (le QI 气). Comme je le dit tout le temps, tout est une question de dosage et chacun nécessite des dosages différents, adaptés à leur équilibre interne. Boire modérément du thé, n’aggravera pas l’anémie. 

En cas de grossesse, il faut aussi éviter de consommer du thé. Mais aussi avant de se coucher (risque d’insomnie et d’envies fréquentes d’uriner ce qui perturbera le sommeil), à jeun (risque de palpitations), après les rapports sexuels (surtout le thé froid), juste avant ou après le repas (sauf le thé rouge). Le thé de la veille risque de nuire à la Rate / Estomac (système digestif) et le thé fort chez les personnes âgées ou présentant une maladie coronarienne, de l’HTA, une maladie cardio-pulmonaire, un ulcère gastro-duodénal, et de la constipation chronique. Attention en cas d’hyperthyroïdie, d’insomnie et de neurasthénie. 

Je tiens aussi à préciser que le thé est incompatible avec le Ginseng (REN SHEN 人参) car il annule sont effet tonique et ne permet pas l’absorption de son fer. Donc n’achetez pas de thé au ginseng car c’est une aberration markéting et commerciale. 

 

Mode d’utilisation : 

 

On peut en faire des décoctions (surtout pour l’usage médicinal), des infusions à condition de ne pas utiliser d’eau à plus de 70° afin de préserver la vitamine C. 

Il faut le boire tiède (jamais bouillant car boire bouillant peut provoquer des cancers de l’oesophage) et en petites gorgées. 

On peut aussi l’utiliser pour des applications externes, comme je le précise dans mon CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise #8 pour traiter les paupières sombres, après l’avoir écrasé ou récupéré après l’infusion. 

 

Bien entendu, il est préférable de consommer du thé d’origine biologique car polluer le corps n’est pas le but ! 

 

Rejoignez-moi sur mon Facebook Shennong Institute, puis sur la chaîne YouTube Alex Cipriani Production.

Pour réserver vos conférences ou coaching d’hygiène de vie personnalisés sur SKYPE, écrivez-moi sur :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 

À bientôt pour un prochain CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise.

Sébastien HANTZ

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Le vinaigre pour purifier sa peau

Purifier sa peau avec du vinaigre. 

 

Tout le monde connait le vinaigre à des fins culinaires mais beaucoup moins le connaissent à des fins médicinales ou même esthétiques. Pourtant, bien des peuples, depuis longtemps, ont exploité ses propriétés purifiantes au niveau de la peau. 

 

Par exemple, les portugais, tout comme les chinois, connaissent depuis longtemps les qualités du vinaigre afin de rééquilibrer l’acidité de la peau et de la protéger des infections. il est également utilisé pour les cheveux afin de leur donner de la brillance et de la souplesse et éloigner les parasites comme les poux. 

 

Depositphotos 9001347 l-2015

 

Comme je le précise dans ce CONSEIL SANTÉ #7 (http://www.siformation.com/conseils-sante.html), il suffit de le diluer dans un peu d’eau tiède puis frictionner le corps ou le visage. Cela permet de purifier la peau, d’en éliminer les petites inflammations, puis de traiter d’éventuelles démangeaisons ou même piqûres d’insectes. Le vinaigre de cidre sera préférable car il est plus doux, moins acide et rééquilibre le pH de la peau. 

 

D’autre part, la saveur acide du vinaigre lui confère une nature astringente. Ce qui signifie qu’il absorbera les transpirations excessives et qu’il permettra de resserrer toutes les petites fissures ou les petites plaies dans lesquelles peuvent s’incruster des bactéries qui donneront des infections. La peau fera alors une meilleure barrières contre les agressions externes et les infections.

 

En Chine, lorsque j’étais à l’hôpital Provincial de Kunming, dans le service de dermatologie, le Professeur Chef de service avait pour habitude de conseiller à ses patients atteints de diverses dermatoses ou autres troubles cutanés, de rincer les parties atteintes avec du vinaigre dilué dans de l’eau. Ce conseil complémentait la prescription médicinale qu’il ordonnait au patient. 

Personnellement, j’ai pour habitude de préciser de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree ce qui renforce l’action assainissante de la peau.

 

Enfin, si vous souhaitez conserver une peau fraîche, bien humectée, qui reste jeune longtemps et ne ride pas, le premier des conseils est d’arrêter de fumer !! Selon la Médecine Chinoise, le Poumon gouverne la peau et est la source supérieure des liquides. Il humecte la peau et le visage. Assécher le Poumon avec de la fumée toxique revient à assécher la peau, l'intoxiquer et accélérer la formation de rides et son vieillissement. Il faut aussi éviter aussi de manger trop gras ou trop sucré, éviter la charcuterie ou les fritures si votre peau à tendance à produire de la graisse, à faire des éruptions ou des réactions rougeâtres. Par contre, si votre peau est sèche, jaune claire comme fanée, voire pâle, que vous ne mangez pas de viande, je vous conseils d’en réincorporer dans votre bol alimentaire à raison de 3 fois par semaine, toujours bien cuite et accompagnée de légumes croquants à l’huile d’olive. Votre teint retrouvera ainsi des couleurs, de l’humectation et donnera l’impression de bonne santé.

 

Rejoignez-moi sur mon Facebook Shennong Institute, puis sur la chaîne YouTube Alex Cipriani Production.

Pour réserver vos conférences ou conseils personnalisés sur SKYPE, écrivez-moi sur :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

À bientôt pour un prochain CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise.

 

Sébastien HANTZ

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Faut-il boire beaucoup d'eau ?

On entend partout qu’il faut boire 2 litres voire même parfois 3 litres d’eau par jour afin d’éviter la déshydratation et rester en bonne santé. 

Pourquoi ? Ce conseil de santé est-il valable pour tous ? Quel est mon opinion de professionnel de d’enseignant de Médecine Chinoise ?

 

Il est vrai que notre corps, ainsi que tout être vivant qui se trouve sur notre belle planète d’eau, est constitué à au moins 85% d’eau. Tout fonctionne avec de l’eau sur notre planète et notre santé en est dépendante. Nos organes, le coeur, le foie, les reins, ... on besoin de beaucoup d’eau pour qu’ils puissent produire suffisamment toute l’énergie et le sang dont nous avons besoin. Le manque d’eau est donc synonyme de flétrissement, dépérissement, vieillissement et de mort. Je répète souvent à ma propre fille : « Boit ma chérie, donne de l’eau à ton corps. Pense que tu es comme une jolie fleur et que tes pétales doivent rester éclatants avec de belles couleurs vives. Donne de l’eau à tes organes ma fille, ils t’en remercieront en te donnant beaucoup d’énergie et une bonne santé. »

soif2

 

En Médecine traditionnelle Chinoise (MTC), l’EAU fait parti de l’énergie dite YIN (à l’opposée du YANG). Certains courants médicaux chinois pensent même que le YIN est à la racine de la vie et qu’il est primordiale à contrario du YANG. En effet, lorsqu’on recherche la vie sur une planète, c’est avant tout de l’eau à l’état liquide que l’on recherche. Ainsi, la MTC pense que l’EAU est à la base du QI 气 (l’énergie). Sans eau pas d’énergie ! Sans YIN pas de YANG. Sans matérialité pas d’immatérialité de même que sans corps, pas d’esprit. Le corps est le support du SHEN 神 (le mental). Le mental lui, va ensuite diriger le corps, de même que le QI l’énergie va diriger l’eau, le YANG va aider le YIN à se transformer.

L’EAU et le FEU sont les deux éléments indispensables à la vie sur la terre tout comme dans notre corps. Le SOLEIL (YANG) va permettre aux océans (YIN) de s’évaporer pour former des nuages qui serviront à produire de la pluie qui humectera la TERRE (YIN) pour donner la vie. Dans le corps, sur le plan énergétique, l’EAU provient à la base des Reins qui en gouvernent le métabolisme. Les Reins sont la source principale de l’Eau (ils correspondent aux océans), alors que le Coeur correspond au « Feu Empereur » (soleil). Les 2 fonctionnent en équilibre. Mais la Rate (système digestif), grâce au bol alimentaire, en est la source secondaire (moyenne), elle correspond à la terre et ses nappes phréatiques. Enfin, les Poumons gouvernent la diffusion de l’Eau, ils en sont la source supérieure (les glaciers des hautes montagnes qui vont donner les cours d'eau). 

Cette eau va servir à nourrir, humecter, mais aussi protéger l’organisme et le rafraîchir afin qu’il ne surchauffe pas trop. Elle permettra aussi au Sang d’être suffisamment riche et fluide, afin de lui permettre de bien nourrir et de bien circuler. Quand on parle d’Eau en MTC, on parle aussi de tous les sels minéraux qui la constitue et qui sont en réalité le QI l’énergie. Ainsi, on ne peut pas séparer ces 2 trésors indispensables que sont l’Eau et l’Energie. 

 

Faut-il beaucoup boire  ?

 

Dans mon CONSEIL SANTÉ #6, je vous explique qu’il est important de bien boire, mais il est tout autant important de ne pas trop boire ! 

En effet, trop boire conduira les Reins à trop travailler selon la MTC et à épuiser leur énergie. A la longue, apparaîtra de la fatigue, des oedèmes, des troubles osseux ou même cérébraux par épuisement de l’énergie des Reins. Au lieu de régénérer l’organisme, on finira par l’affaiblir. C’est comme manger ! Manger est indispensable, mais trop manger devient dangereux pour la santé et source d’un grand nombre de maladies. 

Certains organismes consomment plus d’eau que d’autres. Si la personne a beaucoup d’énergie YANG, elle va produire beaucoup de chaleur, voire beaucoup transpirer. Elle nécessitera alors de beaucoup d’eau. Mais d’autres, davantage YIN, vont plutôt être froids, et le métabolisme lent, ils vont avoir tendance à retenir l’eau facilement et faire des oedèmes. Ces personnes ne doivent pas boire beaucoup d’eau !! En vieillissant, nous amenuisons notre YIN et nous nous asséchons. Il est donc nécessaire de boire plus, mais attention, parfois les Reins sont très faibles, il ne s'agirait pas les affaiblir davantage au risque d'accélérer le vieillissement ! Enfin, nous ne consommons pas la même quantité d’eau en été qu’en hiver, ou bien si nous faisons du sport ou pas...

 

Comment savoir quelle quantité d’eau boire ? 

 

Dans mon CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise #6, je vous donne un petit truc très simple pour savoir quelle quantité d’eau boire pour chacun. Chaque cas étant unique, il convient de boire la quantité d’eau nécessaire. Ni plus, ni moins ! Ainsi, la loi de l’équilibre et de l’harmonie est respectée, le corps sera robuste et le teint lumineux. 

 

Rejoignez-moi sur mon Facebook Shennong Institute, puis sur la chaîne YouTube Alex Cipriani Production.

Pour réserver vos conférences ou conseils personnalisés sur SKYPE, écrivez-moi sur : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 

À bientôt pour un prochain CONSEIL SANTÉ de Médecine Chinoise.

 

Sébastien HANTZ.

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

MÉNOPAUSE : maîtriser ses bouffées de chaleur.

La ménopause n’est en aucun cas une maladie, mais une étape de la vie où les changements hormonaux importants occasionnent des symptômes désagréables pour la plupart des femmes, autour de la cinquantaine. 

 

Bouuff

 

La médecine occidentale ne propose pas vraiment de solution naturelle qui puisse supprimer les symptômes durablement de la ménopause. Les traitements qu’elle propose que l’on appelle THS (Traitement Hormonaux de Substitution) sont sous le coup de nombreuses polémiques dont certaines prennent leur source dans les compte-rendus de Professeurs en cancérologie de renom. 

L’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) préconise d’éviter de les utiliser sur le long terme (au-delà de 2 ou 3 ans), sauf chez certaines patientes fortement atteintes. Dans ces cas plus rares, la durée limite de 5 ans maximum est conseillée. Pourquoi ? Afin d’éviter certains effets secondaires comme par exemple le cancer du sein ! En France, les gynécologues résistes en stipulant que les traitements hormonaux « à la française » ne sont pas dangereux !… A chacun de faire ses jugements et de tirer ses propres conclusions, mais à partir du moment où la polémique apparaît, il convient d’être précautionneux. 

 

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), une fois de plus, tout est question d’équilibre. Dans le NEI JING « Classique de l’interne », source ancestrale et base incontournable de la MTC (600 av. JC), il est dit que les femmes ont des cycles de vie de 7 ans, et les hommes de 8 ans. « A 7X7, les règles se tarissent ». Cela signifie qu’au 7ème cycle de vie de chaque femme, soit à 49 ans, les femmes voient leur règles disparaître et l’infertilité s’installer. La MTC ne parle pas en terme d’hormone, mais en termes de « méridiens d’acupuncture » et de YIN et YANG. Certains méridiens comme notamment le Vaisseau de Conception, appelé le REN MAI, réserve du YIN, se vident à cette période et s’assèchent. Un peu comme une rivière qui finissait par ne plus être alimentée par sa source épuisée. Un autre méridien, le CHONG MAI (la mer du Sang), en fait de même. L’épuisement du REN MAI et du CHONG MAI (du YIN et du Sang) est la manière ancestrale chinoise de décrire la défaillance de certaines hormones à l’approche de la cinquantaine et la disparition des règles.

 

Quelques explications simples : 

 

Le YIN (dont fait parti le Sang) correspond au système de refroidissement du corps, à l’ensemble des liquides et du sang, à tout ce qui va apaiser l’organisme, lui permettre de ne pas surchauffer. Pour rester en bonne santé, il doit toujours être en équilibre avec les fonctions YANG qui sont tout l’inverse (dynamisantes, réchauffantes). 

Lorsqu’à 7X7= 49 ans, les fonctions YIN s’épuisent, le corps finit par présenter des signes de chaleur, de sécheresse et d’agitation (bouffées de chaleur, sécheresse de la peau, des cheveux, vaginale, de l’irritabilité, de l’insomnie, des transpirations nocturnes, etc.). C’est un peu comme si le corps fonctionnait en sur-régime. Il devient « trop YANG ». 

 

La solution ? 

 

Procéder à un rééquilibrage des énergies YIN et YANG. Il convient de ré-augmenter le niveau des fonctions YIN afin de contrôler le YANG devenu excessif et ainsi supprimer tous les symptômes de réchauffement, de sécheresse et d’agitation. 

En commençant par son hygiène de vie et la diététique. Je vous donne CONSEILS SANTÉ #5, une astuce très simple parmi tant d’autre, qui vous permettra mesdames d’aider à mieux passer cette étape et à ralentir les effets du vieillissement. 

Mais il y a aussi, après la diététique, des traitements comme l’acupuncture traditionnelle, la pharmacopée chinoise (l’utilisation de remèdes ancestraux), qui dans 85% des cas seront d’une efficacité remarquable dans les symptômes de la ménopause. 

Ces traitements, accompagnés d’une hygiène de vie adaptée, vont aider à nourrir le YIN et le Sang, réguler le REN MAI et le CHONG MAI, et faire ainsi que l’arrivée de la ménopause s’attarde, ou bien que la ménopause soit beaucoup plus confortable, et tout cela, sans effets secondaires !! 

 

Si vous souhaitez suivre les CONSEILS SANTÉ de Médecine Chinoise, abonnez-vous à la chaîne YouTube Alex Cipriani Production, ou bien rejoignez-moi sur le Facebook Shennong Institute et sur mon site internet www.siformation.com.

Si vous êtes intéressés pour assister aux prochains webinaires (conférence sur internet) sur les troubles féminins ou pour organiser une conférence dans votre région, écrivez-moi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant le motif.

 

 

Sébastien HANTZ

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)